CANADA - ACTIVONS LA FACTURATION AU kWh POUR LA RECHARGE DES VÉ


Read this page in English





Activons la facturation équitable de la recharge publique de VÉ dès maintenant! Envoyez un message aux responsables gouvernementaux et encouragez-les à activer la facturation au kWh dès que possible.  





APRÈS AVOIR ENVOYÉ UN MESSAGE

CLIQUEZ ICI ET TWEET À NAVDEEP BAINS ET DIANE ALLAN


CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR : 


Les opérateurs de réseaux publics de recharge de VÉ facturent actuellement les conducteurs de VÉ sur une base temporelle (par minute ou par heure). En effet, Mesures Canada n'a pas encore élaboré de normes de mesure permettant de facturer les électromobilistes en fonction de la quantité d'énergie reçue (kW par heure). Les règles existantes n'ont pas été conçues en tenant compte de la recharge des VÉ, et la pratique de la facturation en fonction du temps pour la recharge des VÉ est injuste tant pour les conducteurs que pour les fournisseurs de services de recharge.  

 

Les normes actuelles exigeraient l'utilisation d'un compteur d'électricité pré-approuvé et inspecté qui a été conçu pour les grands distributeurs d’électricité, ce qui augmenterait les coûts de l'infrastructure de recharge et donc le coût de la recharge d'un VÉ.  

 

Même si la recharge d’un VÉ et le remplissage d'un véhicule à essence sont des expériences totalement différentes, l'équivalent serait de payer l'essence en fonction de la durée d'utilisation de la pompe par le client, quelle que soit la quantité d'essence transférée à son véhicule. Autrement dit, ce serait l’équivalent de payer votre épicerie en fonction du temps passé dans le supermarché, plutôt qu'en fonction des produits que vous mettez dans votre chariot.  


Comme vous le savez peut-être, la vitesse de recharge d’un VÉ peut varier considérablement, pour plusieurs raisons: 


La vitesse de recharge diffère pour des véhicules différents en recharge à la même station

  • Les différents modèles de véhicules sont équipés de différents chargeurs embarqués et ont des capacités de recharge différentes.


  • La recharge à une borne de recharge en courant continu (BRCC) dépend également des capacités du véhicule et d'autres facteurs.


La vitesse de recharge diffère pour des véhicules identiques à des stations de recharge différentes

  • Deux stations avec une facturation à la minute identique mais des puissances différentes produiront la même facture, pour une quantité d'énergie livrée différente.  



La vitesse de recharge diffère pour deux voitures identiques sur deux stations de recharge identiques

  • La vitesse de recharge à une BRCC dépend du niveau de recharge d'une batterie, de la température de la batterie et de la température ambiante. 


  • Certaines technologies de recharge gèrent le flux d'énergie vers un véhicule afin d'optimiser l'utilisation de la connexion au service public d’électricité. Cette méthode peut être utile pour les opérateurs de réseaux de bornes, sauf que les conducteurs n'ont souvent aucune connaissance des capacités de limitation ou de partage de la puissance. Ces technologies sont susceptibles de se généraliser, c'est pourquoi la facturation au kWh est plus appropriée. 


Le rôle de Mesures Canada est de protéger les consommateurs en s'assurant qu'ils paient pour ce qu'ils reçoivent. Cependant, la pratique de la facturation en fonction du temps, que les opérateurs de réseaux de recharge de VÉ ont dû adopter, fait exactement le contraire. Elle manque de transparence, elle porte atteinte aux principes de protection des consommateurs et elle est injuste pour les conducteurs de VÉ comme vous. La façon la plus équitable et la plus transparente de facturer pour la recharge de VÉ est basée sur la quantité d'énergie reçue, mesurée en dollars par kilowattheure ($/kWh).  


L'agence a exprimé son intention d’élaborer de nouvelles normes de mesure pour les technologies de recharge des VÉ, mais le processus pourrait prendre plusieurs années. En attendant, il est important que les conducteurs de VÉ ne soient pas désavantagés par les règles actuelles. Mesures Canada devrait mettre les normes désuètes temporairement en veilleuse pour permettre aux opérateurs de réseaux de recharge de VÉ de facturer les conducteurs au kWh. L'agence devrait également veiller à responsabiliser les fournisseurs de services de recharge en instaurant un système de plainte permettant aux consommateurs de signaler les inexactitudes de facturation. 

 

Pendant que Mesures Canada travaille sur de nouvelles règles pour la recharge des VE, joignez-votre voix à la nôtre et demandons à l'agence de prendre les mesures suivantes pour activer la facturation au kWh le plus tôt possible :


  • Mettre temporairement en veilleuse les normes actuelles exigeant l'enregistrement et la certification des équipements de recharge des VÉ en tant que compteurs électriques de services publics, afin que les opérateurs de recharge puissent facturer leurs clients au kWh.


  • Établir un échéancier précis de consultation des fabricants de bornes de recharge pour VÉ, des conducteurs de VÉ et d'autres parties prenantes clés, et élaborer des spécifications de mesure pour les bornes de recharge pour VÉ. La participation des conducteurs de VÉ devrait être une priorité absolue pour l'agence de protection des consommateurs.


  • Exempter les stations de recharge résidentielles et sur les lieux de travail des spécifications de mesure et donner aux propriétaires d'immeubles à logements multiples une certaine souplesse dans la manière de facturer la recharge résidentielle dans les grands immeubles.

 

Activer la tarification au kWh pour la recharge des VÉ permettra une facturation plus transparente et garantira que les conducteurs de VÉ ne soient pas pénalisés pour des sessions de recharge plus lentes.  

 

La mission de Tesla est d'accélérer la transition mondiale vers l'énergie durable, et avec votre aide, nous pouvons faire en sorte que tous les conducteurs de VÉ aient l'assurance d'être facturés pour l'électricité qu'ils reçoivent réellement.